Le guide complet pour choisir son poste à souder

Le poste à souder trouve facilement sa place dans n’importe quel garage et atelier de bricolage. Que ce soit pour travailler le fer, l’inox ou bien aluminium, cet appareil se rend très utile dans de nombreuses situations.

Cependant, le choix du modèle idéal n’est pas toujours évident. Entre les postes à souder MMA Inverter, MIG/MAG et TIG, les possibilités sont nombreuses. C’est pourquoi nous avons réalisé pour vous ce dossier afin de vous guider dans votre achat.

Les différents types de poste à souder

Les postes à souder varient d’une référence à l’autre. Le choix de cet équipement doit donc se faire en prenant en compte plusieurs critères, dont la nature du poste elle-même :

Poste à souder MMA Inverter

MMA Inverter

Le poste à souder MMA Inverter s’adresse avant tout aux débutants. Il s’agit d’un appareil d’entrée de gamme qui malheureusement présente souvent un amorçage difficile. Rappelons qu’il s’agit de la phase pendant laquelle on obtient les premiers arcs grâce à un frottement de l’électrode sur le métal. Certes, ce type de poste existe depuis longtemps, mais actuellement, il est toujours très utilisé par les soudeurs. D’ailleurs, les dernières générations offrent de nombreuses possibilités d’utilisation. Les postes MMA Inverter se composent souvent d’un interrupteur, d’un potentiomètre et de deux connecteurs pour le branchement des câbles de soudure, l’un étant conçu pour la pince porte électrode et l’autre pour la pince de masse.
> Voir le comparatif des postes à souder Inverter

Poste à souder MIG et MAG

MIG MAGLes postes à souder MIG et MAG offrent un soudage semi-automatique. L’acronyme MIG signifie Metal Inert Gas, alors que MAG veut dire Metal Active Gas. Tous deux comprennent des bobines de fil plein-massif. L’utilisation de cette technique implique la diffusion d’un gaz inerte ou actif au niveau de la soudure grâce à une torche. Ce gaz est essentiel dans la mesure où il procure à la soudure une protection contre la corrosion. De plus, il stabilise l’arc et améliore l’apparence de la soudure. Cette méthode peut être utilisée pour souder l’acier et l’inox. Il suffit juste d’utiliser le bon gaz.
> Voir le comparatif des postes à souder MIG

Poste à souder TIG

TIGEn général, ce type d’appareil propose deux fonctionnalités, celle d’un poste de soudure MMA Inverter et bien évidemment, celle d’un poste TIG. Pour ce faire, l’utilisateur n’a qu’à sélectionner le mode de soudage grâce à un interrupteur. Il convient ensuite de trouver le bon emplacement des connecteurs. A noter que ce type d’appareil est pourvu d’une sortie pour le gaz inerte. Celle-ci peut être commandée via une électrovanne. D’ailleurs, certains modèles d’entrée de gamme de postes à souder TIG utilisent la haute fréquence afin de faciliter l’amorçage.
> Voir le comparatif des postes à souder TIG

Les critères importants pour choisir un poste à souder

Pour choisir facilement et d’une manière efficace son poste de soudure, il est recommandé de prendre en compte les critères suivants :

Le type de matériaux et l’épaisseur à souder

Le premier élément à prendre en compte lorsqu’on choisit un poste de soudure, c’est le type de métal à souder. Le besoin changera effectivement selon qu’on a à souder une pièce en acier, en inox, en aluminium ou encore en cuivre. Il faut savoir que la soudure à l’arc est la technique la plus efficace pour s’assurer de la durabilité de la soudure des métaux. En effet, ces derniers atteignent facilement leur fusion avec ce procédé.

En ce qui concerne l’épaisseur du métal à souder, pour du fer/acier de 2 à 6 mm d’épaisseur, un poste à souder procurant un courant de 55 à 130 A est recommandé. Pour les tôles minces de 2 à 10 mm, il est préférable d’opter pour un poste MMA Inverter, alors que pour les tôles fines en acier, les professionnels utilisent en général un poste semi-auto MIG, MAG ou TIG.

Voici un petit tableau qui récapitule le type de poste à souder idéal en fonction des métaux :

Type de métal
Inverter
MIG
TIG
Acier
X
X
X
Acier inoxydable
X
X
X
Alliages d'aluminium
X
X
Fonte
X
Acier chromé
X
Cuivre
X
Laiton
X
Métaux exotiques
(magnésium, titane, etc.)
X

Le type d’alimentation

Le choix d’un poste à souder dépend aussi de la nature de l’alimentation. En fonction de la tension du courant à votre disposition, vous pouvez opter pour un modèle fonctionnant avec une tension de 220-230V en monophasé ou bien de 380V (triphasé).

La puissance du courant de soudage

La puissance du courant de soudage est aussi un élément clé. Si vous comptez vous servir de votre poste pour des petits travaux, un modèle à l’arc de base avec un courant de 55 à 130 A vous suffira amplement. Par contre, si vous devez opter pour un MMA Inverter, privilégiez les modèles fournissant un courant entre 30 et 160 A. Au passage, sachez qu’un poste MMA Inverter triphasé est capable de délivrer un courant de 320 A. Ce dernier est généralement utilisé pour souder les métaux de charpente.

Le taux de fonctionnement

Le taux de fonctionnement, exprimé en Ampères et en pourcentage, permet de connaitre l’utilisation idéale du poste pendant une durée donnée. En guise d’exemple, 160 A à 40% signifie qu’en cycle stabilisé, le dispositif est capable de fournir un courant de 160 A pendant 6 minutes et 4 minutes d’arrêt.

Les dispositifs optionnels

Pour faciliter votre travail, privilégiez les postes de soudure dotés de dispositifs optionnels tels qu’un Arc Force, un Hot Start ou encore un Antistick.

Voir également : Choisir son masque de soudure automatique

A propos de l'auteur

André

Chez Guide Outillage, c’est André que l’on considère comme le spécialiste de l’outillage stationnaire. Il faut dire qu’il a été formateur en atelier pendant 15 ans avant de rejoindre notre équipe pour devenir testeur. Vous pouvez retrouver tous les conseils d’André dans notre blog mais aussi de nombreux guides qu'il a rédigé rien que pour vous.

Laisser un commentaire ou un avis