Moins connues mais pas moins performantes que ses consœurs occidentales, les scies japonaises séduisent de plus en plus de bricoleurs ces derniers temps. Pour cause, elles s’avèrent d’une grande praticité dans la réalisation de certaines tâches spécifiques. 

Qu’est ce qu’une scie japonaise ?

Une scie japonaise, c’est quoi ? Comme son nom l’indique, cet outil nous vient tout droit du pays du Soleil Levant, où elle est communément appelée « nokogiri ». On peut dire que c’est une autre version de la scie égoïne classique. Sa denture est inversée et plus fine. Ce type de scie possède également un manche ou une poignée. Sa lame est faite dans un acier plus dur pour lui permettre de résister à la déformation.

Il est difficile de ne pas trouver des avantages à une scie japonaise. Tout d’abord, la découpe est facile et se fait sans effort. Ensuite, sa précision est optimale. Elle reste également très maniable. Enfin, elle existe en plusieurs modèles pour différentes tâches.

Les meilleures scies japonaises

1. La scie japonaise Augusta Ryoba

Cette scie japonaise est idéale pour les découpes en profondeur. Sa lame fait 240 mm de longueur pour 0,5 mm d’épaisseur. De son nom signifiant double face, la Ryoba comporte une denture très fine en bas et une grande denture en haut. De plus, la lame est flexible. Avec cette scie japonaise Augusta Ryoba 44021 240, il est possible de couper dans le sens de la découpe ou à contresens. Et grâce sa poignée en fibres libériennes, sa prise en main est très agréable. Ce modèle de scie japonaise est apprécié de la majorité des travailleurs du bois, qu’ils soient charpentiers ou menuisiers.

[winamaz asin= »B00GN5KLI2″ template= »horizontal » ]

 

2. La scie japonaise Augusta Dozuki

La scie traditionnelle japonaise Dozuki est idéale pour faire des coupes fines dans du bois dur et tendre. La longueur de sa lame est de 240 mm. Elle possède une denture triangulaire extrêmement fine. Son dos est en acier long pour permettre un guidage de scie tout en finesse. Notez également sa poignée en raphia. La scie japonaise Dozuki de la marque Augusta est destinée aux travaux de précision. En l’utilisant, vous pouvez dire adieu aux éclats de coupe gênants. Elle offre une très bonne qualité de coupe, ce qui en fait un outil destiné aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

[winamaz asin= »B00GN5KLEQ » template= »horizontal » ]

 

3. La scie japonaise Augusta Kataba

La scie japonaise Kataba de la marque allemande Augusta est faite pour les coupes fines et profondes. Sa lame est de 270 mm. Et elle est conçue sans renfort, la rendant très souple et parfaite pour couper à ras. Sa manche recouverte de fibres libériennes donne une bonne prise en main. Son poids léger garantit une excellente maniabilité et un bon contrôle de précision lors du travail. Par ailleurs, sa lame avec denture triangulaire très fine permet une capacité de coupe optimale. Bref, cette scie japonaise Augusta Kataba est robuste, maniable et précise.

[winamaz asin= »B00GN5KLMS » template= »horizontal » ]

 

4. La scie japonaise Tajima

Ce produit de la marque Tajima est fait en acier trempé SK95 de qualité supérieure. Sa lame est fine et flexible, parfaite pour des coupes à ras et transversales. Sa denture a été traitée spécialement pour lui donner une qualité de coupe exceptionnelle mais aussi une longue durée de vie. Cette denture est tournée vers l’arrière pour réaliser des coupes ultra-fines en tirant. Côté prise en main, sa poignée gainée avec élastomère antidérapante garantit une utilisation très confortable. Pour ce modèle de scie de la marque Tajima, il est possible de démonter la lame de la poignée. Cet aspect est très pratique si l’on désire monter une autre lame avec une denture différente ou tout simplement pour ranger l’outil.

[winamaz asin= »B002X7PVVQ » template= »horizontal » ]

 

5. La scie japonaise BLUE HARD

Cette scie japonaise à double denture, durcie par impulsion électrique, est parfaite pour couper du bois massif et des panneaux en long et en travers. Sa lame est longue de 240 mm pour 0,45 mm d’épaisseur. Elle est aussi très flexible, donnant à son utilisateur la possibilité de scier horizontalement. Le pas de la denture de cette scie japonaise BLUE HARD est de 1,3 mm, offrant des coupes nettes. Très léger, ce modèle est agréable à utiliser et facile à manier.

[winamaz asin= »B001Y4ZUJW » template= »horizontal » ]

 

6. La mini scie japonaise Stanley

Bénéficiant d’un design compact et léger, cette mini scie japonaise de la marque Stanley est un outil montrant une performance de coupe et une précision maximales. Elle est surtout utilisée comme scie à placage ou à cheville pour les coupes fines dans le bois. Sa lame à double face flexible mesure 120 mm. Celle-ci est réaffûtable. Sa denture JetCut de 17 et 22 dents par pouce assure la précision et la rapidité du travail. Dotée d’une poignée ergonomique bi-matière, la prise en main est agréable et ferme. Cet aspect permet plus de sécurité car il évite tout risque de glissement.

[winamaz asin= »B001QUOS0″ template= »horizontal » ]

 

Les différents types de scie japonaise

Il existe différents modèles de scie japonaise. Et chacune a son utilité propre.

  • Mawashibiki : Littéralement, ce nom signifie « découpe tournante ». C’est une lame très épaisse qui est utilisée pour percer des trous.
  • Dozuki : C’est une scie qui est spécialement conçue pour la précision lors de la découpe. Elle est caractérisée par le fait qu’elle est renforcée au niveau du dos de la lame. On l’utilise surtout pour faire des joints.
  • Ryoba : Le ryoba ou double face possède des dents de chaque côté de la lame. Pour cette catégorie, il existe plusieurs types de scie. Certaines ont une denture pour bois tendre sur une face et pour bois dur sur l’autre. D’autres sont faites pour des découpes spécifiques. La particularité du ryoba réside surtout dans le fait que la lame est plus fine au centre pour que la scie ne plie pas. C’est la plus polyvalente de toutes.
  • Kataba : Contrairement au ryoba, le kataba ne possède des dents que sur un seul côté. La dimension des dents augmente sur le long de la lame pour avoir une vitesse de coupe différente selon la position de la scie sur le bois. Cette scie est réputée pour être efficace et multi-usage.
  • Azebaki : De toutes les scies japonaises, ce modèle est le plus court. Effectivement, la lame est courte, en plus d’être galbée. Cette scie est surtout utilisée pour les coupes au centre d’un panneau de bois. Elle est également utile pour les zones difficiles d’accès.
  • Kugihiki : Cette lame de précision est très fine et son extrémité se plie facilement. Signifiant « couper des ongles », la scie kugihiki est faite pour les finitions des travaux.
  • Sokomawashibiki : De forme courbée, cette scie était auparavant utilisée pour découper des seaux en bois. Sa principale utilisation est donc pour les découpes courbées.
  • Anahiki : C’est la plus puissante et la plus robuste de toutes les scies japonaises. Elle est conçue pour partir à l’assaut des troncs d’arbre et des grosses branches. Contrairement à ses semblables, elle privilégie plutôt la force que la finesse d’où la grossièreté de ses découpes.

Comment utiliser une scie japonaise ?

Comme on l’a vu, il existe plusieurs types de scie japonaise possédant respectivement une fonction bien définie. Ces scies se rejoignent cependant en un point : elles s’utilisent de la même façon. Avec ce genre d’outil, la découpe se fait sur le retour de la lame et non en la poussant. La scie est pointée vers le haut et on coupe en tirant vers le bas sans forcer. Cette spécificité donne une coupe très précise et extrêmement propre. Il est aussi possible de l’utiliser horizontalement.

A propos de l'auteur

André

Chez Guide Outillage, c’est André que l’on considère comme le spécialiste de l’outillage stationnaire. Il faut dire qu’il a été formateur en atelier pendant 15 ans avant de rejoindre notre équipe pour devenir testeur. Vous pouvez retrouver tous les conseils d’André dans notre blog mais aussi de nombreux guides qu'il a rédigé rien que pour vous.

Laisser un commentaire ou un avis